Journal d’une veuve. Noir.

Général sec. Vieille récolte, bien foulé au pressoir de la vie et laissée pour le vieillissement dans un tonneau de mélancolie.

Le quatrième roman du série Clochard est prêt! Cela a pris deux ans, à cause d’un coffre. 😉 C’était peut-être mieux, parce qu’il avait eu le temps pour devenir meilleur. Certaines idées initiales ont certainement eu le temps de se développer, de se ramifier, de se lier d’une manière à laquelle je n’avais pas pensé au début.

L’idée de base est que Dinu devient suspect en cas d’un décès. Sachant qu’il est innocent, il commence à enquêter par lui-même, essayant de savoir si c’est un crime et, dans ce cas, qui est le tueur. Il ne peut tout simplement pas obtenir l’aide de ses amis policiers – plus encore, il se sent trahi parce qu’ils lui soupçonnent.

Assez rapidement, il trouve un indice possible: une femme flirtant avec des personnes âgées sur les réseaux sociaux. Puis il apprend plusieurs autres décès. Et il vient en possession des cahiers avec des notes. Et un étranger veut l’embaucher.

Tout cela est dans le roman La veuve noire. Ce qui aurait dû apparaître dans la deuxième partie de ce printemps. Dans le cadre de la pandémie actuelle, nous verrons comment cela se passera.

Pour l’instant, il importe que j’aie fini. Et qu’il apparaîtra. 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *