Ce que j’écris No.1: Un roman de l’Univers de la Frontière

Comme je l’ai déjà dit, je travaille sur un nouveau roman de l’Univers de la Frontière. Ce sera le premier d’une mini-série qui comprendra très probablement trois volumes. Contrairement aux autres livres de l’univers, qui peuvent être lus individuellement, ceux de la mini-série seront liés les uns aux autres.

Si vous avez lu la nouvelle Quand les plumes rouges vont pleurer, vous savez qu’il y a eu une tentative de faire revivre une race qui a disparu après une guerre: les arlots. La mini-série présentera les événements précédant cette extinction. Elle est basé sur une trilogie de bande dessinée que j’ai réalisée à la fin des années 80 et au début des années 90. Plus précisément sur l’idée, car l’intrigue sera presque complètement différente (l’univers a beaucoup changé depuis).

Le premier volume présente une expédition d’un navire pour découvrir la source d’un signal provenant d’une zone spatiale non cartographiée. Comme je pense que vous vous y attendez, l’équipage est diversifié. Un bon environnement pour voir comment en trouve des points communs pour surmonter les différences, pour travailler ensemble. C’est si les animosités ne sont pas plus fortes dans certains cas …;)

L’action se déroule bien avant celle de la Frontière, à une époque où le voyage quantique n’était pas encore découvert. Autrement dit, des méthodes plus lentes ont été utilisées pour voyager, ce qui nécessite plus de temps et, implicitement, expose les voyageurs aux plus grandes risques.

Jusqu’à présent, j’ai écrit environ 30% du roman. Plus que probablement, je changerai radicalement un certain nombre de passages liés à une intelligence artificielle organique, car, bien que je les ai déjà changé une fois, je ne suis pas satisfait du resultat. Il est possible que quelque chose de similaire se passerait avec les arbotki, une espèce que je n’ai encore décrites dans aucun autre livre. Par conséquent, j’aurai travailler pur lui donner une « personnalité » que je considère satisfaisante.

C’est tout pour l’instant. Je reviendrai plus tard avec de nouvelles informations sur le sujet. La semaine prochaine, je vous parlerai d’un autre projet sur lequel je travaille. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *